Patience de Daniel Clowes, 30,50 euros

Jack et Patience filent le parfait amour, malgré quelques problèmes d’argent ils forment un couple harmonieux et comblé par l’arrivée futur de leur premier enfant. Un jour, ce bonheur vole en éclats. Pour empêcher l’irréparable, Jack fera tout ce qui est en son pouvoir.

Notre avis : Un épais polar rétro futuriste aux envolées psychédéliques et aux couleurs magnifiques.

Celles que j’ai pas fumées de Nadja, 9 euros

Comment faire pour arrêter de fumer quand on n’en a pas envie ? Se couvrir le corps de patchs, se bouffer les ongles, ou agresser son entourage à la moindre occasion? Nadja s’attaque à cette question largement débattue, et s’amuse à décomposer sa première journée « sans clopes », au rythme de toutes celles qu’elle arrive à ne pas fumer. Une comédie faite de victoires et de regrets, un best-seller assuré !

Notre avis : Au travers de cette première journée où le rythme se calque sur ses clopes fantômes Nadja nous entraîne de petits regrets en grandes victoires.

Bottomless Belly Button de Dash Shaw, 30 euros

Après quelques 40 années de vie commune, Maggie et David Loony choquent leurs trois enfants en leur annonçant qu’ils se préparent à divorcer. Leur explication est des plus simples : « nous ne nous aimons plus ». Cette annonce lance une réunion de famille de 6 jours dans la maison proche de la mer (et peut-être hantée) de Maggie et David. Le fils aîné, Dennis qui n’accepte pas la décision de ses parents est également confronté à ses propres problèmes de couple. Claire, la cadette, élève seule sa fille de 16 ans et semble ne pas réagir au divorce. Enfin, Peter, le benjamin de la famille, un aspirant réalisateur paralysé par ses angoisses, se lance dans une aventure romantique avec une mystérieuse monitrice de colonie de vacances.

Notre avis : Dash Shaw joue sur le rythme, varie les plans et les points de vue, taille au cordeau les histoires de chaque personnage et leurs psychologies. L’auteur laisse aux choses, aux évènements et aux personnages le temps de se répondre. Le rythme se prend, comme une semaine au bord de la mer, alternant moments de folies douces et contemplations. Le récit a le rythme lent de la vie qui s’écoule, il prend le temps des petites choses, des gestes quotidiens. Au travers d’un questionnement sur la famille et la vie en générale, ce pavé libère une attraction telle que l’on engloutit ses innombrables pages sans s’en apercevoir. À la dernière, on s’étonne et l’on déplore que tout soit déjà terminé.

Les bagarreurs d’Ingrid Chabbert et Cécile Bonbon, 10 euros

À l’école des Moulins, deux clans s’affrontent : les minus zigotos et les affreux jojos. La bagarre, c’est notre pain quotidien ! Mais, très remontés, nos parents et professeurs auront bientôt trouvé une solution radicale qui sera loin de nous ravir et qui aura de surprenantes conséquences…

Notre avis : Les vieilles rancunes ne durent pas toujours, et sont parfois même supplantées par la solidarité ! C’est beau, et rigolo.

Chispa la luciole de Luca Blengino et Marco Paschetta, 10 euros

La luciole Chispa en a assez de s’illuminer toujours… en vert! Et s’il était possible que les lucioles puissent briller en rouge, en orange… de toutes les couleurs ? Peut-être que quelqu’un pourrait lui montrer comment faire…

Notre avis : Cette première lecture est une aventure dans la nuit, à la recherche des couleurs.

Dino et Pablo, jeux préhistoriques, de Loïc Dauvillier et Baptiste Amsallem, 13 euros

Pablo adore les glissades. Il n’est pas rare de voir ce petit garçon utiliser le dos de son ami Dino comme toboggan. Il faut dire que Dino est un énorme dinosaure vert… Pablo ne le sait pas encore, mais il va vite découvrir que les gros dinosaures réservent parfois des surprises…

Notre avis : Jeux de glissades, attention à la dégringolade. Un voyage en jungle préhistorique ludique et plein de rebondissements. Bande dessinée sans texte pour les enfants à partir de 3 ans.

Mia et Puik, jour de pêche ! de Marc Clamens et Laurence Jammes, 10 euros

Aujourd’hui, il pleut et, bien que petite grenouille, Mia s’ennuie. Avec son fidèle ami Puik, son canard en mousse, ils vont devoir trouver de nouveaux jeux d’intérieur à partir de petits rien et de pas grand-chose. Quand l’inventivité n’a pas de limite, le plaisir est d’autant plus grand !

Notre avis : Avec un peu d’imagination, on ne s’ennuie pas, même à la maison ! Une première lecture hybride, mi-bande dessinée mi-album jeunesse.

Ti-jack d’Estelle Billon Spagnol, 13 euros

Ti-Jack fait naufrage sur une île apparemment déserte. En réalité, elle est habitée par des milliers d’oiseaux, ce qui a priori ne devrait pas poser de problèmes. Oui, mais voilà, Ti-Jack est un chat… et il va en voir de toutes les couleurs.

Notre avis : D’aventure en aventure, notre petit chat matelot devient un vrai pirate, sauf que parfois dans la vie, on en revient au point de départ…

Petit le poisson de Marta Cunill, 13 euros

Petit poisson… deviendra grand ! Pour notre petit héros, c’est génial : il suffit de trouver le bocal qui convient ! Mais ce ne sera pas du goût de tout le monde…

Notre avis : Avec humour, ce livre aborde la question de la nature sauvage et de sa préservation.

L’anniversaire de Babita de Natalia Colombo, 13 euros

Aujourd’hui, c’est l’anniversaire de Babita et elle décide d’inviter tous ses amis et voisins à une grande fête chez elle. Tous ? Pas tout à fait… Alors qu’elle glisse ses invitations dans toutes les boîtes aux lettres alentour, elle passe subrepticement devant la maison du moineau sans rien y déposer…

Notre avis : On adore l’univers graphique de L’anniversaire de Babita. Une jolie histoire sans texte, à partir de 3 ans, de laquelle on peut tirer la leçon suivante : c’est parfois de ceux dont on attend le moins qu’arrive le meilleur.

La promenade d’Antoine de Juan Berrio, 13 euros

Avant de sortir se promener, Antoine et Inès choisissent la meilleure casquette à mettre à Antoine. Rapidement, Inés se rend compte qu’il s’agit d’une casquette magique ! Elle prend la forme des objets qu’ils rencontrent durant leur promenade ; c’est à mourir de rire ! Antoine se rendra-t-il compte de tout ce qui se passe au-dessus de sa tête ?

Notre avis : De retour dans l’univers magique d’Antoine, Juan Berrio joue avec les formes et les couleurs avec humour.